Le calendrier

Que se passe-t-il dans une ruche en février ?

En février, dans la ruche après une longue période d’activité réduite, la reine peut, selon les régions, se remettre à pondre. C’est ...

Partager l’article

En février, dans la ruche après une longue période d’activité réduite, la reine peut, selon les régions, se remettre à pondre. C’est très certainement le cas dans le sud de la France où les températures très en dessus de la moyenne sont attendues. C’est une période sensible au rucher.

L’hiver 2019-2020 est caractérisé par sa douceur

Les hivers se suivent et finissent par se ressembler… globalement plus doux que la moyenne cette année encore. La neige s’est accrochée sur les hauteurs mais les nombreux redoux ont eu raison d’elle en moyenne montagne et en plaine. Le mois de janvier a été globalement assez arrosée sur tout le pays alors que février s’annonce plutôt sec au sud et humide sur le nord-ouest.  Les premiers amandiers en fleur ont été aperçus dans l’Aude à l’occasion de l’assemblée générale du Syndicat des Producteurs de Miel de France le 24 janvier, les colonies et les apiculteurs se mettent en mouvement !

Que se passe-t-il dans une ruche en février ?

Dans les régions méridionales

Le début février s’annonce exceptionnellement chaud  dans le sud de la France,  il faudra surveiller la reprise d’activité, la reine va pondre de plus en plus, les abeilles sortiront et au premier coup de froid il faudra être vigilant et surveiller les réserves.

Pour Pierre Ickowicz « il faut profiter de ces températures exceptionnelles pour faire une visite de contrôle : check de la ponte, du couvain, de la pression varroa et de l’état des réserves ».

Dans les régions plus froides

Les jeunes abeilles vont bientôt naître et vont remplacer les anciennes, usées par la traversée de l’hiver. Elles vont produire la gelée royale nécessaire à la croissance des larves. A l’intérieur de la ruche, les abeilles sont encore en grappe, maintenant au chaud le couvain. Quand la température extérieure vont augmenter, la ruche se réchauffer et la grappe va se défaire. Les abeilles vont sortir.

Dans tous les cas, le même conseil « surveillez le nourrissement »!

 

apiculture février

En février, je surveille le nourrissement et je nettoie le matériel et notamment les ruches

En ce mois critique de l’année, vérifiez les réserves et n’hésitez pas à mettre à disposition du candi. Dès que les températures le permettent vérifiez l’état de la colonies et si la ponte a commencé, il est temps de nourrir tout en renforçant la colonie avec le candi super protéiné.

Profitez également de ce dernier mois de février pour finir le nettoyage du rucher (ruches, cadres, abords…)

 

ruche février

Je m’inscris à une formation pour devenir apiculteur

Rien de tel pour découvrir le monde de l’apiculture et le rôle de l’apiculteur que de participer à une formation ! Approcher les abeilles sans crainte, ouvrir une ruche, détecter la reine, nourrir, enfumer, récolter… ICKO apiculture propose 2 jours de stage pour apprendre l’apiculture en mêlant la théorie à la pratique ! Réservez-vite votre place !

En février au rucher, j’anticipe mes commandes

Que vous soyez professionnel ou néophyte, pensez à anticiper vos besoins, notamment au niveau des ruches et des cadres !

Voici le matériel indispensable, simple et à un bon rapport qualité/prix pour commencer l’apiculture :

>Une ruche Dadant en kit pré-peinte

>10 cadres de corps et de hausse Dadant

>Un essaim : Comment choisir un essaim? on vous dit tout ici  

>Le petit matériel (enfumoir, combustible, lève cadre et vêtements de protection) basique, durable et indispensable, il vous suivra pendant de très nombreuses années.

>Un chalumeau  (allumage de l’enfumoir et nettoyage des la ruche et des cadres)

Comment bien choisir ses vêtements de protection en apiculture ?

L’équipement de protection est vivement recommandé au rucher, les piqûres d’abeilles peuvent être dangereuses, un vêtement même épais comme la toile de jean n’est pas suffisant pour se protéger pour 2 raisons :

Pour se protéger efficacement, rien de tel qu’une combinaison intégrale ! Ainsi les mouvements sont libres et les espaces de transitions tels que la taille est toujours bien protégée ; même s’il faut lever les bras pour récupérer un essaim haut perché !

Mais une combinaison intégrale tient chaud… lors des visites au rucher en été, la combinaison se transforme en sauna. C’est pourquoi, les apiculteurs confirmés du groupe ICKO ont eu l’idée de créer la Combiz Air, une combinaison intégrale qui apporte une ventilation permanente et une meilleure protection des piqûres.

Combiz Air, le tenue N°1 chez les apiculteurs

Le tissu spécial, fabriqué avec un filet en mousse pris entre deux voiles robustes, laisse l’air traverser librement le vêtement tout en mettant la peau hors d’atteinte des dards.
Combiz Air peut se porter à même la peau procurant un confort très appréciable lorsque les températures sont chaudes.

Voir les commentaires

Partager l’article