Production & transformation

5 équipements indispensables de la miellerie

Pour produire du miel de qualité, il est nécessaire pour l’apiculteur d’avoir le bon équipement. De la récolte du miel au conditionnement, ...

Partager l’article

Pour produire du miel de qualité, il est nécessaire pour l’apiculteur d’avoir le bon équipement. De la récolte du miel au conditionnement, de nombreuses étapes sont nécessaires. L’extraction, la maturation du miel puis sa mise en pot sont des instants clés d’une saison apicole bien remplie. Qu’il soit professionnel ou débutant, l’apiculteur choisi son matériel en fonction de l’ampleur de son cheptel. La gamme de matériels proposés est large, mais on retrouve dans chaque miellerie, des équipements indispensables.

 

Quel matériel est nécessaire dans une miellerie ?

Le choix de vos équipements de miellerie et les modèles choisis vont dépendre du nombre de ruches que vous possedez. La miellerie peut être équipée de manière très simple, mais les apiculteurs professionnels auront besoin d’équipements plus performants et plus complexes.
Le matériel de miellerie va aussi dépendre du modèle de ruche avec lequel vous évoluez. Par exemple, pour les ruches avec cadres, vous aurez besoin d’un extracteur utilisant la force centrifuge.
Si vous disposez d’une ruche Kenyane, vous utiliserez simplement une presse pour extraire votre production. Chaque rucher sera donc équipé différemment 🙂

1. Un couteau ou une herse à désoperculer

Une fois à la miellerie, les cadres de hausse doivent être désoperculés. Pour cela, il faut retirer la pellicule de cire qui recouvre les alvéoles remplies de miel.
Pour cela, l’apiculteur utilise ce que l’on appel un couteau à désoperculer ou encore une herse, rapide et pratique. L’apiculteur professionnel utilisera suivant la taille de son exploitation, une chaîne d’extraction de type Honey Gold.

 

Découvrez tous nos équipements pour la désoperculation des cadres.

2. Un bac à désoperculer

 

Le bac à désoperculer va vous servir de support pour la désoperculation. Il vous permettra de récupérer la cire d’opercule. Bac à désoperculer en plastique ou bac professionnel en inox, l’apiculteur choisira en fonction de la taille de sa production. Les bacs en inox, plus solides et résistant, seront particulièrement utilisés par les professionnels.
Dans les grandes exploitations, sur les chaînes d’extraction, les cadres sont traités en continu et dirigés automatiquement de la machine à désoperculer vers l’extracteur.

 

 

3. Un extracteur

 

miellerie

 

Des extracteurs modernes aux pressoirs à miel, l’extraction est une étape importante pour l’apiculteur. Les extracteurs se différencient suivant leur volume et leurs fonctionnalités. De l’extracteur tangentiel à l’extracteur radiaire, manuel ou électrique, chaque modèle présente des avantages et inconvénients. Un extracteur manuel suffira pour les apiculteurs disposant de quelques ruches, là où l’extracteur électrique deviendra indispensable pour les apiculteurs professionnels aux productions importantes.

Retrouvez tous nos conseils pour bien choisir votre extracteur.

 

4. Le filtre à miel

 

Le miel qui s’écoule de l’extracteur comporte de nombreux débris (particules de propolis, cire, amas de pollen…). Placé sur un seau, ou au dessus d’un maturateur, le miel traverse la grille et se débarrasse des résidus présents. Un filtrage bien effectué permettra de proposer au consommateur un miel de qualité, libéré de toute impureté. Les filtres à miel sont constitués de mailles plus ou moins fines suivant les modèles.

5. Un maturateur

 

Avant la mise en pot du miel, il est nécessaire de procéder à l’étape de maturation. Le miel est stocké quelques jours dans un récipient que l’on appelle un maturateur. L’objectif de cet équipement est de permettre aux particules de cire et aux micro-bulles d’air de remonter à la surface. Le maturateur est équipé à sa base d’un robinet, pour une mise en pot plus facile.
Suivant le type de miel, la phase de décantation sera plus ou moins rapide.
Maturateur en plastique ou en inox, de nombreux modèles existent. Orientez-vous vers un modèle pratique, maniable dont la capacité est en adéquation avec votre volume de production.

Sources : Le Traité Rustica de l’Apiculture, Petit traité Rustica, Abeilles et Fleurs

 

 

 

Voir les commentaires

Partager l’article