Environnement & saisons

Que se passe-t-il dans la ruche au mois de Novembre ?

Après un mois d’octobre plutôt doux, Novembre annonce le retour de la pluie, du vent, et les gelées ne tarderont pas à ...

Partager l’article

Après un mois d’octobre plutôt doux, Novembre annonce le retour de la pluie, du vent, et les gelées ne tarderont pas à arriver. Avec des jours de plus en plus courts, la nature amorce son lent repos. Dans la ruche au mois de Novembre, le froid s’installe. Partout, les colonies se resserrent en grappe. Lors de belles journées ensoleillées, quelques abeilles réalisent leur vol de propreté. Pour l’apiculteur, les visites sont rapides, il ne doit pas déranger les colonies. Le temps est à l’entretien du matériel et à la préparation de la saison prochaine.

Que fait l’apiculteur au mois de novembre ?

 

En novembre, s’il tonne, l’année sera bonne.
Vent d’octobre, pluie de novembre font bon décembre.

 

Ces dictons annoncent la pluie en novembre. Elle servira le développement des réseaux racinaires des arbres et plantes vivaces. Pour les colonies, la saison morte est déjà là.

Sous les 10°, les abeilles, avec tendance à l’engourdissement, se mettent en grappe, pour se réchauffer, garder la reine à l’abri. Il n’est pas recommandé d’ouvrir sans rime ni raison, à fortiori, à cette époque pré-hivernale où le refroidissement de la colonie a des effets néfastes voire fatals. La reine a déjà considérablement réduit sa ponte. Les faux bourdons ont été chassés.

 

La colonie commence à vivre sur ses réserves, même si cette année Octobre a été généralement doux et a vu l’abeille bien circuler, chargée, pour le moins, de pollen à défaut de nectar. Les floraisons sont quand même rares. Ne se manifeste bien que le néflier; le lierre est épuisé. Les réserves alimentent et servent de combustible à la colonie ; il est indispensable qu’elle soit bien pourvue. Pour rappel, l’hiver nécessite une vingtaine de kilos de réserves. La surveillance alimentaire sera de mise. La pesée des ruches servira d’indicateur pour le nourrissement.

 

L’entretien du rucher sera l’activité principale, à savoir :  les débroussaillages, l’aplanissement des zones d’accès, les empierrages des futurs emplacements de colonies… bref, c’est de la mise en ordre des ruchers dont il s’agira.

 

 

A l’atelier, entretenir son matériel 

Le mois de Novembre est propice à la réparation du matériel apicole, la désinfection des corps de ruche et l’entretien des hausses.

 

Quelques rappels :

 

 

 

Participer aux rendez-vous apicoles

Si Noël se profile avec les fêtes familiales, la grande famille des apiculteurs organise ses assemblées générales. Les syndicats, acteurs incontournables de la vie apicole, sont indispensables pour organiser le milieu et sont des porteurs d’idées et de projets pour l’apiculture et les apiculteurs.
Les dirigeants ne sont pas nombreux et leur temps est précieux. Rendez leur hommage en assistant aux Assemblées et conférences qu’ils organisent.

 

Les associations sanitaires apicoles sont de plus en plus nombreuses. Leurs missions, outre la distribution des médicaments, portent sur l’information et la formation aux bonnes pratiques apicoles. Ils sont des relais d’information mais également de conseil et de suivi sanitaire des ruchers sur le terrain. On les réduit trop souvent à des simples intermédiaires pharmaceutiques. Il n’en est rien, le Programme sanitaire d’élevage (PSE) s’il est agréé par le Préfet, suite à sa validation par la Commission Régionale de la Pharmacie Vétérinaire, engage les adhérents au PSE à se conformer aux bonnes pratiques en matière de soins aux abeilles.
C’est en contre partie de cet engagement que le GDSA a la possibilité de distribuer des médicaments sous l’autorité d’un vétérinaire « conseil ».

 

Varroa destructor est destructeur de l’apiculture et dans un environnement devenu en bien des endroits délétère pour les insectes en général. Il ruine la santé des abeilles plus que de raison.
En consommant les protéines de l’abeille, stratégiques pour la production de gelée royale, il les fait vieillir rapidement leur empêchant de jouer longtemps leur rôle de nourrice. Les colonies sont alors privées, en cours d’hiver, de ces précieuses nourrices indispensables pour la relance de la ponte de la reine et le renouvellement de la population.
Les associations sanitaires apicoles ont pour objet d’organiser des pratiques efficaces pour lutter contre varroa. Adhérer à l’association sanitaire apicole du département et suivre les formations qu’il dispense est plus que nécessaire.

 

 

Le temps des cadeaux

Parmi les cadeaux de Noël, l’apiculture est à l’honneur dans les librairies. De nombreux ouvrages pour toutes catégories de lecteurs sont disponibles, des bandes dessinées pour enfant aux ouvrages professionnels. Retrouvez dans notre rubrique Livres d’apiculture, une sélection de plus d’une centaine d’ouvrage pour découvrir le monde apicole. Apiculteurs amateurs, professionnels ou amoureux de nos butineuses, il y en a pour tous les goûts !

 

—————————————————————————————————–

Sélection ICKO Apiculture

partition ruche
Partition isolante pour ruche – CG146
Agenda Rustica 2020 – KB5621
Coffret DVD – Les maîtres des abeilles KA331
Candi super protéiné la plaque de 1 kg
Candi super protéiné, la plaque de 1 kg – HH001

 

Sources : J.Riondet (extrait de l’agenda apicole ICKO)

Voir les commentaires

Partager l’article